Un village fier de sa ruralité

Depuis plus d’un siècle, la commune a évolué. Sa population a même augmenté sensiblement ces dernières années mais elle a su garder son caractère rural et agricole auquel elle reste très attachée.

Le village de Germolles

L’annuaire de 1900 nous dit : Germolles canton de Tramayes, 335 habitants, superficie 722 hectares, dont 407 en céréales, 185 en prairie, 95 en bois, 1 en vigne, le peu de vin récolté est bon et bien fruité. Aujourd’hui la commune compte 135 habitants (en progression depuis le dernier recensement qui en comptait 115).

Germolles demeure une vraie commune rurale avec 6 exploitations agricoles orientées en bovins viande et caprins. De nombreuses maisons se rénovent, quelques villas ont été construites : c’est dans ce cadre que cinq nouveaux couples se sont installés à Germolles.
Dans ce petit village, on compte pas moins de cinq professeurs des écoles et quatre assistantes maternelles ! Parmi eux plusieurs sont au conseil municipal.
A côté des agriculteurs, quelques artisans sont installés au village : un maçon et une restauratrice ainsi que des activités artistiques : un luthier de guitare, une dentellière et un créateur d’objets en résine sont présents dans le village. Cependant le problème majeur reste le travail. Toutefois, Palmid’Or à Trambly, la fonderie à Matour restent des bassins d’emploi intéressants pour la commune.

L’école, c’est la vie qui continue

Grâce au regroupement des communes (SIVOS) les enfants du CP et CE1 peuvent avoir classe sur place… Les autres bénéficient du transport scolaire et se retrouvent à Trambly, Saint-Pierre ou Saint-Léger. Le fait d’avoir une école nécessite une cantine : les repas sont réalisés sur place par Mme Rabot depuis plusieurs années et appréciés par les élèves. «L’école c’est la vie assurée du village ! Longue vie à l’école » disait Paul Perraud (maire durant 30 ans de la commune).

Dans ce petit village, on compte pas moins de cinq professeurs des écoles et quatre assistantes maternelles ! Parmi eux plusieurs sont au conseil municipal.

 

Si vous alliez faire un tour chez Sophie ?

Denis Gilbert et son « théâtre pour tous » avec sa compagnie « à fleur de peau » donne des représentations à la salle des fêtes et organise pendant les vacances des stages pour les enfants. Et si l’on parlait de ce bar-restaurant pas comme les autres ! « Chez Sophie » Les germollins se retrouvent souvent pour faire la fête, et si j’ai bien compris les animations sont nombreuses et variées : La tartiflette de la saint Blaise en février, les grillades en juin, le beaujolais nouveau et son saucisson chaud en novembre… sont l’occasion de moments conviviaux !
Le concours de belote, le concours de pétanque, le vide-grenier et le méchoui rythment également la vie des Germollins.

Les membres du club du Val-de-Grosne heureux de se retrouver
Les membres du club du Val-de-Grosne heureux de se retrouver

Pour l’ensemble des activités sportives et ludiques, les jeunes se retrouvent souvent à Tramayes avec ceux des communes alentours.

Le club des aînés : une renaissance

Depuis 3 ans le club a pu repartir sur un bon pied sous l’impulsion de nouveaux retraités. Les réunions des 3es mercredis du mois rassemblent une vingtaine de personnes autour des traditionnels jeux de cartes, scrabble… Chaque année un repas au restaurant rassemble tout le monde, et en 2009 un voyage a été organisé avec SaintLéger et Tramayes.
En 2010 tous se sont retrouvés à Lyon pour un spectacle : « Noël à SaintPetersbourg ». C’est un moyen, m’a dit Marie-Ange, de faire rencontrer les gens du village.
Murielle, jeune assistante maternelle nouvellement installée à Germolles, m’a confié sa joie d’avoir trouvé une commune conviviale, où il fait bon vivre. Elle m’a dit comment ils avaient été accueillis chaleureusement. Ce qu’elle trouve important c’est que la municipalité fasse tout pour préserver la ruralité. Et cette même municipalité a su accueillir les jeunes arrivants au sein du conseil municipal. Si j’ai bien tout compris Germolles-sur-Grosne serait un petit coin de paradis !

Une église chère au cœur de ses habitants

Le père Fargeton, notre référence historique, nous dit : « on se trouve pour l’histoire de Germolles devant un problème. Le nom de la localité n’apparaît que fort tard, au moment de la construction du château de Gorze. » En tant que paroisse, Germolles est reliée à Tramayes. La très belle église date de la première moitié du XIIe siècle, remaniée au XVIe siècle et restaurée au XIXe siècle. Elle a gardé à la demande des habitants son style roman. Une particularité : son clocher est orné d’une superbe étoile… de David ? Sans doute un compagnon qui a laissé sa signature. Si vous voulez en apprendre plus sur l’histoire de Germolles suivez les balades de Jean-Luc Burnot (Les balades de la Girolle).

Le clocher orné d’une croix de David intrigue bon nombre de visiteurs
Le clocher orné d’une croix de David intrigue bon nombre de visiteurs