Un territoire, des spécificités

Le n° 87 présentait le début de cet article, sous le titre « Le tour des villages se poursuit », avec une lecture de l’ensemble des treize villages de la paroisse. Et si on entrait plus avant dans le détail et la singularité de chacun d’entre eux ! En ce qui concerne les chefs lieux Matour, Tramayes et aussi Dompierre Les-Ormes, ceux-ci cultivent des thèmes qui leur sont propres mais aussi la promotion volontariste du tourisme sur notre secteur.

© Pascal Chantier

Dompierre, son village des meuniers, l’Arboretum de Pezanin et la Galerie Européenne de la forêt et du bois. Matour tire aussi sa réputation de nombreuses animations, rallyes, fête des potiers, soirée des amis du Manoir et nombreuses expositions autour de la Maison des patrimoines. Le collège, la piscine et le camping, le cinéma sont des atouts pré- cieux. Tramayes conforte sa notoriété sur le thème du développement durable. La foire de la Sainte-Catherine parmi d’autres animations reçoit de nombreux visiteurs et le concours des Charolais a la cote. Le développement du pôle de services et d’emplois ainsi que la zone artisanale constitue un potentiel de vie économique appréciable.

© Pascal Chantier
© Pascal Chantier

On peut noter que tous les villages bénéficient de nombreuses animations notamment pour les aînés comme à Germolles où le club vient de renaître, aussi à Saint-Pierre-le-Vieux où le club a beaucoup d’adhérents, Trivy et Saint-Léger-sous-la-Bussière qui par ailleurs héberge un souffleur de verre. Trivy a installé ses nuits musicales qui drainent des passionnés. Saint-Point anime le bord du lac avec ses soirées guinguette l’été dont un premier festival Reggae. Le « Ptit Piment » cabaret, deux sculpteurs sur bois et un matelassier décorateur complètent les propositions artistiques. Trambly soigne ses chalets et sa roseraie tandis que la Chapelle-du-Mont de France souhaite lancer ses randonnées. Des fêtes communes résultant d’un passé lié perdurent comme à Brandon, Montagny-sur-Grosne, et Clermain avec le téléthon ou comme Germolles et Tramayes. Des repas de quartiers font la joie des nouveaux arrivants, cités à Brandon et Saint-Pierre-leVieux. Montagny-sur-Grosne, le plus petit du canton de Matour gagne des habitants et héberge des artistes tombés sous son charme. Saint-Pierrele-Vieux a initié des rencontres sur l’histoire et la généalogie, des marches du patrimoine et une ligne éditoriale.

Complémentarités et solidarité

Ce tour d’horizon des villages permet de dégager que tout se tient : la ruralité tient à la présence des éleveurs, de leurs installations, des surfaces qu’ils exploitent, des animaux qui les paissent, des haies entretenues, des treize bourgs et de leurs deux à trois centaines de hameaux disséminés entre vallées et petites montagnes bosselées. En émane un paysage de bocage et forestier plaisant, une toile de fond, qui dans l’inconscient fait rester au pays, y attire les nouveaux-venus, ce que à quoi concourent aussi les liens familiaux, intergénérationnels, mais aussi individuels, associatifs et festifs. Mais les services ne peuvent être partout, ni les commerces, ni les artisanats, tous ont leur budget à réaliser pour vivre. Ainsi, contre une mentalité très actuelle, le chacun pour soi, les treize villages (avec quelques autres d’ailleurs) n’ont qu’une issue, développer leurs complémentarités et leur solidarité en usant au mieux de leurs atouts, ruralité, artisanats, commerces, bassins d’emplois, éduquer et instruire, soigner, s’ouvrir… et soulever le couvercle posé sur l’histoire qui loin de se résumer à des querelles de clochers raconte le passé de leurs liens. Ce qui signifie jouer ensemble, et donc continuer de reconnaître les autres villages que le sien. On peut le faire de différentes façons, chacun saura trouver la sienne. Par exemple, pour les nouveaux venus, emprunter les circuits « balades vertes » et les boucles intercommunales qui relient entre elles toutes les communes afin d’aller les découvrir dans leur patrimoine très diversifié, église, mairie, ponts, lavoirs, four à pain… Tout un symbole de la reconnaissance.