« S’engager pour plus de solidarité »

n°83 – Mars 2012

C’est le message essentiel que délivre inlassablement frère Aloïs et la communauté de Taizé. A Berlin, où s’est tenu fin décembre, le « 34e pèlerinage de confiance sur la terre », 30 000 jeunes de tous pays dont 15 000 Français, dans 21 langues traduites, ont réfléchi et prié ensemble.
Des carrefours sur de nombreux thèmes spirituels, sociaux, économiques… et les visites organisées pour eux, par les paroisses d’accueil, aux prisons, maisons de retraite, à la Grande Mosquée et au Bundestag ont laissé des traces. Ce rassemblement à Berlin, ville au passé muré – douloureux -, s’est voulu symbole d’une Europe unie et solidaire, au moment où celle-ci tangue. Au présent où les jeunes attendent de leurs guides d’être aidés à s’ouvrir des possibles pour leur vie, il leur a permis de s’écouter, de découvrir d’autres expériences et de s’engager à leur mesure là où ils vivent.
Ceci peut être entendu par tous les chrétiens, jeunes et vieux, et des exemples d’engagement et de confiance existent dans les paroisses : bol de riz pour les déboutés du droit d’asile ou pour les sinistrés d’Haïti, suivi des voyages faits par des jeunes au Pérou au pays d’Edwin Colque… Frère Aloïs dit aussi « La confiance n’est pas naïve ou facile, elle est un risque. »

Lire le bulletin (PDF)