Prêtre de la paroisse aux 13 clochers

Jean Pierre Leconte vient d’être reconduit pour cinq ans par Mgr Rivière, évêque d’Autun, comme curé de la paroisse des Saints-Apôtres en Haut-Clunisois.

© Martine Magnon

Parlez-nous de votre vocation

Je suis l’aîné de trois enfants. Né à Rouen, je suis venu vivre avec ma famille à Mâcon où mon père était ouvrier.
Ma vocation est venue tôt vers 16-17 ans mais mon père a vécu ce choix comme une trahison. Pour lui, bien que respectueux des personnes engagées auprès des plus pauvres, les prêtres vivaient aux crochets de la société. Pour ne pas le heurter, j’ai suivi ma scolarité puis devancé l’appel. Ainsi j’étais plus âgé pour montrer ma détermination à rejoindre le séminaire d’Autun.
Mes parents étaient présents lors de mon ordination à 27 ans en 1963. J’ai été successivement vicaire à Cluny en 1968 puis à l’aumônerie générale des lycées de Chalon-sur-Saône.

« Prenons la vie comme elle est! »

 

A Paris durant trente années

J’ai rejoint l’institut pastoral catéchétique pour apprendre et enseigner. Autonome financièrement, j’ai pu acquérir la maison de mon grand-père maternel à Saint-Point. L’enseignement de la catéchèse à des prêtres de toutes nationalités a beaucoup ouvert mon esprit, j’ai progressé également au contact de figures de l’Église et grâce à la sociologie, pour devenir plus respectueux de la liberté de chacun, selon son choix de vie et ses propres valeurs.

De retour au pays

A l’âge de la retraite, je me suis senti disponible et prêt à m’installer dans ma région et à retrouver le diocèse d’Autun. Les mentalités avaient évolué paisiblement, j’ai trouvé une équipe d’animation pastorale solidaire et dynamique. «?Nous avons à cœur de mettre en valeur ce que font les gens et soignons particulièrement le bulletin paroissial.?»