Noël, Noël, réveillons-nous !

La coutume veut qu’il convienne d’offrir des cadeaux à ceux dont c’est l’anniversaire…

Noël n’y échappe pas sauf que justement le seul à ne pas recevoir de cadeau est celui dont c’est l’anniversaire !

Bien sûr, Noël est devenu au fil du temps la grande fête des enfants et par extension celle de tout le monde. Ce jour-là, le nombre de cadeaux échangés dépasse certainement de loin les meilleures ventes possibles… Faire vivre le commerce et se faire plaisir n’a, a priori, rien d’anormal.

Souvenons-nous de la joie qui brille dans les yeux de l’enfant lorsqu’il découvre au pied du sapin ou devant la crèche le cadeau qu’il espérait tant !… Parfois aussi sa déception si son attente n’a pas été réalisée. Mais aussi pensons à tous ceux pour qui Noël ne sera qu’un jour comme les autres avec son cortège de solitude, de froid et de misère… Et aussi pour beaucoup, trop souvent encore hélas, un jour de guerre ordinaire avec des bombes en guise de cadeaux et la peur en guise de réveillon.

Mais en fait, Jésus, puisque c’est son anniversaire et c’est bien de cela qu’il s’agit, qu’allons-nous lui offrir, digne de lui et conforme à son attente… Offrons-lui donc le meilleur de nous-même dans l’amour du Père !

Noël, Noël, réveillons-nous !

Michel FAUGERE

Lire le bulletin n°1 110 – déc 2018 en intégralité en cliquant ici Matour_12_2018- 110