Le Groupe d’Ameugny : des chrétiens en recherche

Depuis plus d’un an, un groupe de chrétiens, laïcs et prêtres, se rencontrent à Ameugny, à la recherche d’une dynamique dans l’Eglise et dans le monde.

© Ciric

Pourquoi Ameugny ?

Dans cette paroisse, les laïcs, depuis de nombreuses années, se sont organisés activement face à la rareté des prêtres, désignant des correspondants dans chacun de leurs seize villages, organisant des rencontres, des maraudes, etc. Ces paroissiens ont alors senti le besoin d’une réflexion approfondie sur leur mission et celle des prêtres dans une Eglise de plus en plus « laïcisée ». Ils ont invité d’autres laïcs et prêtres d’autres paroisses à participer à cette réflexion. Ce sont quelques-unes de ces réflexions que nous voulons citer ici.

Quels thèmes pour ces rencontres ?

Au départ, ce groupe souhaite contribuer, même modestement, à la réflexion de l’Eglise de France sur l’avenir de nos communautés chrétiennes, et ceci, dans le milieu rural qui est le nôtre. Plus précisément, réfléchir aux relations entre prêtres et responsables laïcs au sein des paroisses rurales, face à la diminution des prêtres et au besoin croissant d’initiative d’un grand nombre de laïcs. Comment, entre prêtres et laïcs, harmoniser les tâches, les responsabilités, les pouvoirs ? Le groupe a rappelé les trois missions de tout chrétien exprimées par le dernier Concile Vatican II (Lumen Gentium): « prêtre, prophète et roi ». Pour tout chrétien, « prêtre » signifie sa relation de prière avec Dieu, « prophète » sa responsabilité d’annonce explicite de la Parole, « roi » sa responsabilité de mise en œuvre de la Parole par la solidarité et l’engagement dans la société.

Comment participer à ces responsabilités ?

Dans beaucoup de diocèses l’appartenance des laïcs à un conseil pastoral diocésain est une réponse. Né du concile Vatican II, ces conseils visent à « exprimer la participation de tous les fidèles à la mission de l’Eglise ». Ils sont composés de laïcs et de prêtres. Actuellement ce Conseil n’existe pas dans notre diocèse. Il s’agit, pour chacun, de prendre conscience de la diversité de notre Eglise: ceux qui se réfèrent au concile Vatican II et ceux qui n’en tiennent pas compte. Il s’agit de chercher ensemble une nouvelle dynamique pour nous chrétiens, dans le monde et dans l’Eglise. Le groupe a souhaité présenter à l’évêque l’état de ses réflexions. Cette rencontre a eu lieu en Juillet. Le groupe a fait part de certaines difficultés relationnelles dans certaines paroisses sur les rôles des prêtres et des laïcs qui ont conduit des chrétiens à vouloir se rencontrer. Leur souhait: que se développent des lieux d’écoute et d’échange où mettre en valeur ce que vivent les gens : vie familiale, économique, artistique, politique, développement personnel…
L’évêque, intéressé par la démarche du groupe, déclare qu’il aura besoin de ce groupe pour proposer des thèmes à ses futures visites paroissiales, lorsque le cycle actuel de ses visites sera terminé.